Écologie,  Livres,  Articles,  Critiques

« printemps silencieux »

Un classique de l’écologie prémonitoire et en avance sur son temps

.

Il est intéressant de  retourner vers les classiques de l’écologie. La lecture de ce livre paru en 1962, nous permet en effet, de renforcer nos convictions et d’étayer notre réflexion.

Le printemps est devenu silencieux car les oiseaux ont quasiment disparu à l’exemple emblématique du rouge gorge, suite à l’usage massif de pesticides dont le DDT. Cet  emploi  était encouragé par les pouvoirs publics aux Etats-Unis.

Dans cet ouvrage, l’auteur dénonce leurs effets,  dans ce pays. Elle l’effectue de façon argumentée et rigoureuse. Ainsi elle explique les mécanismes chimiques à l’œuvre et leurs impacts sur la chaine alimentaire.

Elle est en avance sur son temps. Ainsi elle évoque l’interaction entre les êtres vivants, les biocides, l’impact sous-estimé sur les sols et les pollinisateurs… Finalement sont  proposées des solutions naturelles comme l’introduction d’espèces prédatrices.

Ce livre fut un best-seller. Il demeure malheureusement d’actualité. Car comme le souligne Al Gore, ancien vice-président, dans l’introduction, il fut suivi d’un échec à la fois politique et juridique.

Donc à lire…

« Printemps silencieux »Rachel Carson.Wildproject.2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.